Les études réalisées par La FEDELIMA
Jeudi 03 Juillet 2014

Le travail d’observation de veille et de productions d’analyses et d’études de La FEDELIMA a débuté fin 1999/début 2000 dans l’objectif premier de construire des outils d’analyse permettant à ses adhérents d’élaborer une vision distanciée de leur pratique et de définir des perspectives de développement de leur projet et mode de fonctionnement.

Une restitution synthétique des données issues des données 2006 de l’OPP en 2007 avait pointé la nécessité d’approfondir les problématiques identifiées via les restitutions statistiques à l’aide d’analyses qualitatives via des études thématiques.

Depuis 2007, La Fédurok (aujourd'hui FEDELIMA) a souhaitée intensifier son travail d’observation et a initiée ou a été associée à un certains nombres d’études qualitatives mener pour la plupart avec ses principaux partenaires (réseaux, fédération, institutionnels, professionnels).

 


La diffusion dans les lieux de musiques actuelles - Analyse statistique et territoriale sur la saison 2011 [Etude pilotée par la FEDELIMA (2012/2014)]

La FEDELIMA a le plaisir de vous annoncer la publication de l’étude « La diffusion dans les lieux de musiques actuelles - Analyse statistique et territoriale sur la saison 2011 » réalisée par la FEDELIMA en partenariat avec le CNV (Centre National des Variétés), le RIF (Réseaux en Île-de-France) et la SMA (Syndicat des Musiques Actuelles).

Vous pouvez dès à présent télécharger librement et gratuitement cette publication au format PDF via ce lien : Cliquez ici !

Cette publication est le fruit d’un partenariat entre les Editions Mélanie Seteun et la FEDELIMA. Elle vient intégrer la nouvelle collection « Musique et Environnement Professionnel » en complément de l’enquête « Les actions culturelles dans les musiques actuelles » parue en mai 2014. Cette nouvelle collection se veut largement ouverte aux études émanant des acteurs artistiques et culturels et de leurs représentants : fédérations, syndicats, réseaux territoriaux et autres groupements d'acteurs… Doté d'un comité scientifique associant pour chaque publication un universitaire aux côtés des professionnels mobilisés, la collection « Musique et Environnement Professionnel » entend ainsi jeter un pont entre le monde culturel et universitaire. Par sa présence sur le portail scientifique revues.org, cette collection offre la perspective d'un lectorat élargi au-delà des seuls professionnels de la culture et un référencement efficace sur un portail académique important en Europe. La collection « Musique et Environnement Professionnel » entend devenir un espace intellectuel où se rencontrent les professionnels de la culture et les chercheurs en sciences humaines et sociales, en France et au niveau européen.

« Cette publication a pour objectif de rendre compte des réalités de l’activité de diffusion de concerts des lieux de musiques actuelles. Elle est conçue comme un outil visant à éclairer la connaissance du secteur des musiques actuelles et à aider à la prise de décision, en permettant aux acteurs (Ministère de la Culture et de la Communication, organismes et organisations professionnelles, collectivités locales, lieux de diffusion, d’accompagnement, d’enseignement,…) d’adapter leurs actions en direction de la diffusion.

Des informations très précises recueillies sur l’activité de diffusion de 122 lieux répartis sur l’ensemble du territoire national doivent permettre notamment de dépasser les « a priori » et les visions souvent fantasmées que peuvent parfois en avoir les publics, les artistes, les producteurs, les médias, les décideurs politiques mais aussi les lieux eux-mêmes. Il est assez courant, par exemple, d’entendre des jugements relatifs à une uniformisation de la programmation des lieux, autour d’artistes de notoriété nationale ou internationale, d’une esthétique musicale, ou encore d’une scène locale ou régionale.

Dans ce document, il est proposé d’analyser, en prenant pour base d’enquête l’année 2011, en quoi cette activité de diffusion de concerts menée par les lieux de musiques actuelles répond ou non aux questions de la diversité et de l’équité territoriale. »

 


Actions culturelles et musiques actuelles -Principaux résultats d’une enquête nationale [Etude pilotée par la FEDELIMA (2012/2014)]

La FEDELIMA a le plaisir de vous annoncer la publication de l’enquête « Actions culturelles et Musiques actuelles - Principaux résultats d’une enquête nationale » réalisée par OPALE et la FEDELIMA, avec le soutien du ministère de la Culture et de la Communication (DGCA) en partenariat avec le Collectif RPM, la FERAROCK, la FFMJC, la FRACA-MA, le R.A.O.U.L. et le RIF.

Vous pouvez dès à présent télécharger librement et gratuitement cette publication au format PDF via ce lien : Cliquez ici !

Cette publication est le fruit d’un partenariat entre les Editions Mélanie Seteun et la FEDELIMA par l’ouverture d’une collection « Musique et environnement professionnel ». Cette nouvelle collection se veut largement ouverte aux études émanant des acteurs artistiques et culturels et de leurs représentants : fédérations, syndicats, pôles régionaux et autres réseaux d'acteurs sur les territoires… Doté d'un comité scientifique associant pour chaque publication un universitaire extérieur aux professionnels mobilisés, la collection « musique et environnement professionnel » entend ainsi jeter un pont entre le monde culturel et universitaire. Par sa présence sur le portail scientifique revues.org, cette collection offre la perspective d'un lectorat élargi au-delà des seuls professionnels de la culture et un référencement efficace sur un portail académique important en Europe. La collection « musique et environnement professionnel » entend devenir un espace intellectuel où se rencontrent les professionnels de la culture et les chercheurs en sciences humaines et sociales, en France et au niveau européen.

Vous souhaitant bonne lecture.

« Alors qu’un certain nombre de travaux portant sur les actions culturelles existent pour le théâtre, le cinéma, la lecture (ou d’autres domaines artistiques), dans le secteur des musiques actuelles, les démarches, le plus souvent empiriques, sont mal recensées et restent peu formalisées bien que certains réseaux d’acteurs se soient emparés du sujet. Or, la multiplication apparente, des projets d’actions culturelles laisse penser que leur place, encore annexe il y a quelques années, est devenue importante, voire centrale aujourd’hui. Qu’en est-il réellement ?

Plusieurs réseaux de musiques actuelles (FEDELIMA, RIF, R.A.O.U.L, FRACA-MA, Collectif RPM, FERAROCK) de même que la Fédération Française des MJC (FFMJC) ont ressenti le besoin de disposer d’une vue d’ensemble de ces initiatives et de les capitaliser. Ils ont initié et porté un projet d’enquête qui a bénéficié du suivi et du soutien financier du ministère de la Culture et de la Communication (Direction Générale de la Création Artistique). La réalisation de cette enquête, une première nationale pour les musiques actuelles, a été confiée à Opale et à la FEDELIMA.

L’objectif principal de cette enquête était d’identifier les projets considérés comme étant des projets « d’actions culturelles » aux yeux des structures membres des réseaux impliqués. L’enjeu étant de mettre en avant la diversité des formes d’appropriation du terme par les opérateurs de terrain via le recensement et l’observation de leurs pratiques en la matière. »

 


Les lieux de proximité de musiques amplifiées/actuelles : L’exemple du milieu rural [Etude pilotée par la Fédurok (2008/2009)]

Les accompagnements de lieux de musiques amplifiées/actuelles comme le Run Ar Puñs (Châteaulin – 29), et celui du Moulin de Brainans (Brainans – 39), menés conjointement par La Fédurok en direction de ses adhérents et par l’agence Orama en terme d’accompagnement de terrain, ont mis en 2006 en lumière une série de problématiques récurrentes et inhérentes aux lieux MAA implantés en milieu/espace rural.

Cette étude-action lancée en 2007 avait pour objectif d’enclencher une dynamique collective de travail et de construction, afin de pouvoir apporter différentes pistes de réponses aux problématiques générales relevées via la réalisation de 8 monographies de terrain et l'organisation d'un séminaire nationale. Il s’agissait de produire de l’analyse et faire des préconisations, notamment auprès des collectivités territoriales, concernant la problématique des lieux de proximité implantés en milieu rural.

Les résultats de ce travail piloté par La Fédurok, en coopération active avec le CNAR Culture (Centre National d’Appui et Ressource, filière culture), la FSJ (Fédération des Scènes de Jazz), l'agence ORAMA et l’association RAPASS, viennent d’être mis en ligne sur le site Internet partagé de La Fédurok et de la FSJ.

 


Les publics, services et métiers de la répétition dans les lieux de musiques amplifiées-actuelles [Étude pilotée par la Fédurok (2008/2009)]

Suite aux différents constats réalisés lors de l'atelier sur l’accompagnement des pratiques amateurs de l’assemblée générale de La Fédurok de juillet 2007 à Caen, un groupe de travail largement ouvert à différents acteurs impliqués sur le champ de la répétition (le RIF, le collectif RPM, la FNEIJMA et des personnes ressources telles que le sociologue Marc touché…), a été réuni par la Fédurok à partir de décembre 2007.

Ce groupe de travail a confirmé un certain nombre de tendances et validé la nécessité d’affiner ses observations et analyses à travers la mise en place d’une étude portant sur les publics, services et métiers liés à la répétition en musiques amplifiées / actuelles.

Dans ce but, et suite à une recherche et une analyse statistique, documentaire et bibliographique préalables, cinquante-huit permanents, concernés par la répétition au sens large (répétition, enregistrement, accompagnement technique, artistique, administratif…), de treize lieux adhérents Fédurok et de deux lieux en régie municipale adhérents du RIF ont été rencontrés entre mai et juillet 2008 lors d’entretiens semi-directifs.

Le présent document propose une analyse synthétique des résultats de cette étude.

Annexes de l'étude

 


Proposition de référentiel d’activités pour les métiers de la répétition en musiques amplifiées

De nombreux acteurs du secteur des musiques amplifiées développent depuis plusieurs années une réflexion autour de l’encadrement des pratiques de musiques amplifiées / actuelles, dont la répétition constitue logiquement un des axes majeurs. La problématique liée aux « encadrants », ces professionnels qui accompagnent les praticiens au jour le jour, et à leur formation, constitue un des enjeux majeurs de cette réflexion

  • Parmi ces structures, Le RIF et l’ARIAM Ile de France, ont mis en œuvre conjointement, en 2008, une étude sur les métiers autour de la répétition musicale.
  • La Fédurok mène, quant à elle, dans le cadre de sa Commission Développement et Accompagnement Artistique, une réflexion collective sur l’accompagnement des pratiques amateurs de musiques amplifiées / actuelles, dont la répétition constitue d’après elle un des axes majeurs. Cette réflexion a abouti à la réalisation d’une étude sur les publics, services et métiers liés à la répétition finalisée en 2009.
  • Le collectif RPM (Recherche en Pédagogie Musicale), propose un espace de réflexion sur les questions de pédagogie liées à ces champs artistiques.
Ces ainsi que ces quatre structures se sont associées pour mettre en commun leurs réflexions, leurs conclusions, en vue d’avancer collectivement sur la question de l’encadrement des pratiques de musiques actuelles à travers la réalisation d’un référentiel d’activités des métiers de la répétition en musiques amplifiées auquel vous pouvez désormais accéder via ce document.

 
Étude-action sur les besoins de financement des adhérents de La Fédurok : Analyse des comptes des adhérents [Étude réalisée par le CNAR Financement]

Courant 2007, le CNAR Culture a proposé à l’une des fédérations qui lui sont associées, la Fédurok (Fédération de lieux de musiques amplifiées / actuelles) , de soumettre les bilans comptables de ses adhérents à l’analyse des experts du CNAR Financement.

L’objectif de cette étude était de faire une expérience de lecture des bilans d’un ensemble de structures culturelles aux activités homogènes (en l’occurrence des lieux dédiés aux musiques actuelles qui proposent aussi bien des concerts qu’un accompagnement des pratiques musicales sur leur territoire), pour dégager des hypothèses sur les besoins financiers de ces structures.

La Fédurok présentait l’avantage d’être une fédération particulièrement bien organisée, et capable de mettre à disposition l’ensemble des pièces comptables nécessaires dans des délais brefs. La Fédurok avait également la possibilité de réunir les administrateurs de ses lieux adhérents, lesquels travaillent régulièrement ensemble au sein d’une commission, pour débattre des résultats de l’étude avec les experts du CNAR Financement.

Les administrateurs des lieux Fédurok ont unanimement reconnu la qualité du travail réalisé sur la base d’une simple lecture des bilans, qui relevait de nombreux aspects correspondant à des réalités quotidiennes de leur travail de gestion.

Les débats ont néanmoins permis de pointer certaines particularités, dont notamment les deux idées suivantes :
  • les bilans au 31 décembre ne reflètent pas toujours la réalité de situations de trésorerie un peu tendues à certaines périodes de l’année,
  • la difficulté de constitution de fonds propres reste prégnante pour des établissements dont l’économie est en partie subventionnée, et qui se trouvent face à partenaires publics qui leur demandent de présenter des « budgets équilibrés ».

L’étude réalisée par le CNAR Financement a mis en évidence des besoins et établi des préconisations. Le lecteur pourra en prendre connaissance dans les pages qui suivent.

La Fédurok a déjà intégré des éléments de cette étude dans sa réflexion stratégique. Sur la base des préconisations, diverses actions en partenariat avec le CNAR Culture et le CNAR financement (voire avec des DLA et des C2RA) pourront ensuite être envisagées.

Dans un autre registre, cette expérience peut se présenter comme modèle pour d’autres fédérations, sur d’autres secteurs, qui souhaiteraient engager un travail de même nature...



Articles::
Les études réalisées par La FEDELIMA
03 Juillet 2014
Depuis 2007, La Fédurok a souhaiter intensifier son travail d’observation et a initiée ou a été ...


Etude "La diffusion musicale des artistes professionnels dans les lieux de musiques actuelles de la FEDELIMA, du RIF et du SMA en 2011"
04 Avril 2012
Cette étude est pilotée par La Fédurok (Fédération de lieux de musiques ...


  Suivants >>