Commission "Patrimoine, archivage et numérisation"
Samedi 08 Octobre 2011

La fonction patrimoniale des lieux et la numérisation des archives musicales (ou autres) conservées par les membres de la Fédurok et de la FSJ sera un des nouveaux chantiers majeurs communs du partenariat 2010 des dites fédérations.

Mémoire collective et conservation patrimoniale
musiques actuelles de jazz et amplifiées
 
 
Ce chantier s'inscrit à la fois dans une démarche d'identification et de reconnaissance de l’histoire des musiques actuelles de jazz et amplifiées vue d’en France au niveaux national et local, dans les problématiques d’archivage, de numérisation, de valorisation des fonds et dans la mise en œuvre d'outils numériques mutualisés (Gimic).

1 – Contexte et enjeux

La Fédurok (Fédération de lieux de musiques amplifiées/actuelles) et la FSJ (Fédération des scènes de jazz et de musiques improvisées) sont deux réseaux nationaux qui participent de la structuration des Musiques Actuelles sur l’ensemble de notre territoire. Ils regroupent ensemble, plus de 100 structures œuvrant en faveur de la diversité artistique et culturelle dans ce secteur.

La création de certains de ces lieux date des années 70 et 80. Ils ont été fondés par des personnalités engagées dans des démarches de diffusion d’artistes locaux ou invités favorisant ainsi la découverte d’esthétiques venant de tous horizons géographiques dans le respect du renouvellement des formes et de l’équité territoriale.

 Au fil des ans, ces démarches initiales ont été complétées par des projets de soutien à l’émergence, d’accompagnement à la professionnalisation, de transmission, de création, d’enseignement, de répétition… Ce sont des lieux de vie, attachés au développement de dynamique locale et aux initiatives citoyennes, ouverts aux publics et aux pratiquants qu’ils soient amateurs ou professionnels.

Quels que soient les territoires concernés, ces lieux sont aujourd’hui le reflet d’un monde artistique en perpétuelle évolution où l’innovation des nouvelles technologies à fait plus que dans d’autres arts une percée fulgurante, où les croisements artistiques qu’ils soient générationnels, interdisciplinaires ou dû aux métissages musicaux sont multiples, où enfin les modèles économiques s’y côtoient entre interventions publiques et concurrences privées.

La diversité de ces lieux contribue depuis plus de 30 ans à la construction d’une mémoire collective et d’un patrimoine commun inscrit dans un territoire, terreau d’une histoire locale et nationale des Musiques Actuelles.

Conscients de la nécessité de recenser, de préserver et mettre en valeur le patrimoine et les archives notamment musicales conservées au fil des saisons par les membres de la Fédurok et de la FSJ, les deux fédérations ont décidé d’ouvrir conjointement en 2010, un chantier sur les questions relatives à la conservation patrimoniale de leurs adhérents : matériel promotionnel (programmes, affiches, dossier de presse…) documents sonores, documents visuels (vidéo, photographies, iconographies…) revues spécialisées, ouvrages de référence, catalogues, archives administratives...

 

2 – Projet

Ce chantier s’inscrit dans une démarche d’identification et de reconnaissance de l’histoire des Musiques Actuelles où les styles et les expressions artistiques sont la résultante de tradition, de culture, de métissage, de rencontre, de parcours, d’expériences nouvelles, de transformation des codes … qui s’influencent et qui à l’ère de la mondialisation, font bouger les engouements, les modes et les pratiques sociales. Les Musiques Actuelles sont à la fois le produit de notre mémoire, notamment auditive, l'expression de notre temps et l’affirmation d’une identité tout autant plurielle et mondiale que spécifique et locale.

Ainsi, si les enjeux sont multiples (identité, connaissance, observation des pratiques, des parcours artistiques, des savoir-faire…) et si la Fédurok et la FSJ ont un rôle déterminant à tenir dans la préservation et la transmission de la mémoire artistique et culturelle de leurs adhérents, ce chantier pose néanmoins clairement les problématiques de l'archivage en particulier par la numérisation et la définition et création d'un portail commun de consultation.

Cet engagement responsable dans la numérisation des archives de ces lieux de Musiques Actuelles sera poursuivi par la valorisation ultérieure des fonds de différentes manières : expositions, conférences, centre de ressources, espaces dédiés à la consultation, action culturelle, éducation artistique, ...

Cependant, la forte implication des fédérations dans ce nouveau chantier 2010, basée sur un corps de valeurs communes, ne peut voir le jour sans financements spécifiques concernant notamment la numérisation, la mise en œuvre d’outils numériques mutualisés et l’apport de nouveaux salariés dédiés à ce chantier.

Deux axes de travail principaux ont été dégagés des échanges et attentes respectives des deux fédérations :

  1. La collecte, la numérisation et l’archivage
  2. Une socio histoire des musiques populaires électro amplifiées en France


3 – Pistes de travail et méthodologie envisagées

Le lancement de ce chantier à donné lieu à la constitution d’un groupe de travail « Patrimoine » réunissant différents partenaires et personnes ressources. Ce groupe de travail est constitué à l’heure actuelle des personnes et structures suivantes :

  • Marc Touché (Sociologue au CNRS)
  • Guy Garcia (directeur du Sans-Réserve et administrateur de La Fédurok)
  • Frédérique Francis (la FSJ)
  • Philippe Berthelot (La Fédurok)
  • Hyacinthe Chataigné (La Fédurok)
  • Sébastien Cornu (directeur de la Gare et président de La Fédurok)
  • Jean-Paul Ricard (directeur de l’AJMI et administrateur de La FSJ)
  • Anne-Marie Parein (AJMI)
  • Françoise Dupas (directrice du Petit Faucheux et administratrice de La FSJ)

Ce groupe de travail se veut ouvert, il pourra intégrer de nouvelles personnes ressources ou organisation souhaitant s’investir et participer à l’avancement de ce chantier.

Différentes pistes et objectifs ont été abordés lors des premières réunions du groupe de travail concernant ce projet, dont notamment :

  • Identifier des éléments de mémoire dans les lieux
  • Recenser les initiatives en cours et les volontés
  • Contribuer à un mouvement qui associe le plus grand nombre d’adhérent
  • Définir d'une stratégie patrimoniale nationale et territoriale
  • Rechercher des financements dédiés
  • Embaucher un personnel fédéral spécifique
  • Préciser les priorités selon une analyse partagée et planifiée
  • Favoriser la numérisation dans le respect et l’acceptation des spécificités culturelles et sociales sans aucune exclusive de courants dominants
  • Accompagner et soutenir dans le temps nos adhérents volontaires dans la numérisation de leurs archives
  • Définir et créer d'un portail commun de consultation
  • Engager avec l’aide de l’Etat des négociations auprès des sociétés de droits patrimoniaux telles que la SACEM, SPEDIDAM ou la SPPF/ SCCP….

L’un des premiers travaux à réaliser dans le cadre de ce projet sera un état des lieux à la fois quantitatif et qualitatif de l’approche patrimoniale et de la conservation des documents et matériaux engrangés par les structures de terrain qui accueillent les musiques amplifiées/actuelles.

A ce titre un questionnaire concis est en cours d’élaboration et de finalisation. Il permettra à la fois :

  • D’avoir une meilleure lisibilité du niveau d’appropriation de l’approche patrimoniale des musiques actuelles par les lieux. En effet, cette question est-elle intégrée dans le cadre de développement de leur projet en lien avec leurs différentes activités.
  • D’estimer le type de supports et les modalités d’archivages de ces mêmes supports par les lieux. La question de leur accessibilité par le public sera également abordée.

Ce questionnaire sera mis en ligne dans CooPalis/GIMIC et permettra ainsi aux adhérents de La Fédurok et de la FSJ de pouvoir le renseigner rapidement. Ce panel représente une centaine de Scènes de Musiques Actuelles réparties sur l’ensemble du territoire national.

Un travail de synthèse des réponses sera ensuite réalisé afin de dresser un premier état des lieux. Il permettra au regard des premiers résultats de poser les grands axes des travaux à mener sur ce chantier.




Articles::
Commission "Patrimoine, archivage et numérisation"
08 Octobre 2011
La fonction patrimoniale des lieux et la numérisation des archives musicales (ou autres) conservées par les membres ...


Notions de patrimoine, patrimonialisation, et patrimoine immatériel
17 Septembre 2011
SommairePrésentation1       - Patrimoine et Patrimonialisation1.1 - La notion de ...


  Suivants >>