Présentation de la FEDELIMA
Vendredi 26 Septembre 2014

La FEDELIMA est depuis le 1er janvier 2013 [1], est un réseau national qui regroupe 143 lieux dédiés aux musiques actuelles sur l’ensemble du territoire métropolitain et ultra-marin.

Ces lieux majoritairement associatifs assument un rôle déterminant sur le plan artistique et culturel tant local, régional, national voire international grâce à des projets qui allient diffusion, action culturelle et accompagnement des pratiques professionnelles et amateurs.

Ces dernières années, ces lieux se sont considérablement professionnalisés développant dans un contexte complexe de forte structuration sectorielle, une diversité de métier, de fonction, de niveaux de responsabilité et de mission.

La FEDELIMA a pour objet de fédérer et développer toute initiative d’intérêt général en matière de musiques actuelles, d’aider ses membres à anticiper les mutations culturelles, économiques, technologiques, politiques et sociales, de les soutenir dans leur développement en proposant les moyens et outils adéquats dans un souci de complémentarité et de coopération.

Porteuse de nombreuses valeurs en direction du secteur professionnel, des artistes et des publics, la FEDELIMA développe ses activités fédérales en instaurant des démarches et processus participatifs, larges, ouverts et productifs. Les actions ou travaux de la FEDELIMA se fondent sur des analyses collectives partagées en lien avec les souhaits et besoins de nos adhérents et, validées tout au long de leur réalisation par le Comité d’Orientation et le Bureau Exécutif de la fédération. Ainsi, les thématiques identifiées comme pistes collectives de chantier nécessitant la mise en place de Groupes de Travail, internes ou externes à la fédération, s’adossent et corroborent pleinement les axes de l’ossature d’activité de la fédération :

I -  Les trois pôles de développement du projet de la FEDELIMA

  1. Pôle activités artistiques et culturelles
  2. Pôle environnement territorial et professionnel
  3. Pôle structuration des lieux

II - Les trois fonctions transversales au projet de la FEDELIMA

  1. Observation, production d’analyses et études
  2. Accompagnement des adhérents
  3. Europe et international

Tout en s’appuyant sur ces 3 pôles et sur 3 autres pôles/fonctions transversaux développés en interne, la FEDELIMA participe à la structuration de ses adhérents mais également du secteur. Dans ce but, elle ouvre statutairement la porte à plusieurs types d’associés et de partenaires dont les connaissances, missions, actions sont en convergence, continuité avec celles de la fédération.

Les travaux de la FEDELIMA menés notamment en partenariat avec l’UFISC et le CNAR Culture, mettent en évidence l’économie mixte sur laquelle s’appuient les lieux adhérents pour développer leurs projets. Cette économie plurielle relève à la fois du secteur privé (recettes billetterie et bar), du secteur public (financements culture et territoriaux sur intérêt général des projets des lieux) et de l’économie sociale et solidaire, (statut privé, primauté de l’humain sur le marchand, finalité explicite au service de la collectivité : intérêt général et utilité sociale et un ancrage territorial fort). Ainsi, si les actions de la FEDELIMA s’inscrivent prioritairement dans le secteur des musiques actuelles et plus largement, dans le domaine de l’art et de la culture, elle adhère pleinement au champ de l’économie sociale et solidaire.

La FEDELIMA participe en collaboration avec différents Ministères, collectivités et techniciens territoriaux, professionnels des musiques actuelles, acteurs des arts et de la culture voire plus largement l’ensemble du monde associatif, à l’élaboration de textes cadres liés à l’évolution des politiques publiques et comme à la reconnaissance, redistribution, régulation, structuration du secteur des musiques actuelles. Elle accompagne la mise en place de concertations territoriales et s’implique dans la création d’espaces de dialogue, de partenariats et d’actions transversales entre les différents acteurs (fédérations, syndicats, labels, media, collectivités, services déconcentrés, artistes, population,…).

Au niveau européen, la FEDELIMA participe aux travaux du réseau LIVE DMA, qui s’intéresse particulièrement à la définition des cadres d’emploi dans les lieux au niveau européen, en travaillant à la définition d’une nomenclature européenne des métiers des lieux de musiques actuelles, dans un objectif de reconnaissance et de mise en visibilité de ces métiers. Ces travaux tendent à chercher de nouvelles formes de coopérations entre les acteurs, les politiques et le secteur privé, permettant d’assurer, via des méthodes et des projets innovants, la stabilité de ces emplois nécessaires au développement des projets des lieux. (www.live-dma.eu).

Dans le cadre de ses temps d’Assemblées Générales, de session de formation, séminaires ou de journées professionnelles, des ateliers sont organisés depuis plusieurs années sur de nombreux sujets d’ordre politiques, économiques ou culturels mais aussi sur des problématiques propres aux structures telles que la dynamique associative et les logiques bénévoles dans une gestion professionnelle de projet ou encore la transmission des projets associatifs. L’ensemble de ces travaux s’inscrit dans un calendrier global rythmé par les réunions du Comité d’Orientation où les référents rendent compte des avancées des différents groupes de travail.

La FEDELIMA vise donc à fédérer toutes les énergies autour du secteur des Musiques Actuelles, tout en favorisant particulièrement celles émanant de la société civile, au travers d’une mise en réseau démocratique et active.


[1] La FEDELIMA est issue de la fusion de la FEDUROK et de la Fédération des Scènes de Jazz et de musiques improvisées (FSJ)

[2] Ufisc : Union fédérale d’intervention des structures culturelles / www.ufisc.org

[3] SMA : Syndicat des musiques actuelles / www.sma-syndicat.org

[5] CNV : Centre National de la chanson, des variétés et du jazz / www.cnv.fr

 




  • Articles::
    Présentation de la FEDELIMA
    26 Septembre 2014
    La FEDELIMA est depuis le 1er janvier 2013[1], est un réseau national qui regroupe 141 lieux dédiés aux ...