Edito:: Retour sur la 1ère édition de POP MIND
Mardi 22 Juillet 2014

Travailler dans le sens de l’intérêt général, concerner un large panel d’organisations des musiques populaires et de la culture en Europe, envisager des solidarités ou des actions communes… Tel était le pari de la 1ère édition de POP MIND : réunir acteurs, organisations, universitaires, collectivités et Etats issus de plusieurs pays d’Europe afin de mesurer ce qui fait commun, et de travailler à des perspectives de coopération, de partage et de co-construction.

A travers un large panel de conférences, grands larges, débats, ateliers, temps de réflexions de toutes formes, nous avons pu observer une récurrence à l’ensemble des débats : une volonté commune de construire des alternatives, de comprendre l’autre, de l’associer à une réflexion large et non plus autocentrée sur soi, ou sur un secteur en particulier.

Dans un contexte européen tendu, où les extrémismes populistes et xénophobes prennent le devant, la logique de concurrence et de profit s’opposent aux valeurs d'équité et de respect des dignités humaines. Il apparaît plus que jamais indispensable que dans les musiques populaires, et plus largement dans les arts et la culture, se poursuive la mise en mouvement collective, par le renforcement de notre réflexion, de nos capacités à nous projeter vers demain, de la réalisation d’arguments, de plaidoyers, ainsi que de méthodes et d’outils de coopération. Nous sortons de cette 1ère édition POP MIND encore plus conscients du rapport de force en notre défaveur… En défaveur de ceux qui souhaitent une économie politique, sociale et solidaire, au service de l'intérêt général, en défaveur de ceux qui souhaitent mettre au cœur de l'Europe la notion de la dignité humaine.

Il s’agit donc de relier les alternatives afin de les rendre plus lisibles et plus visibles (Pour exemple, le débat sur le modèle de l’intermittence par rapport aux autres modèles sociaux européens pose bien le fait qu’une lutte particulière peut être au service d’un intérêt commun - ici Européen), mais également, pour reprendre les mots d’un intervenant, de savoir « Sortir des cadres imposés quels qu’ils soient, en faisant confiance à notre capacité d’imagination et d’invention, pour créer une autre voie, une alternative audible ».

Il est apparu qu'il n'est pas seulement question de problématiques spécifiques à des professionnels d'un secteur en particulier - celui de la culture ou des musiques populaires en ce qui nous concerne - mais qu’il est surtout question de préserver et faire grandir l’engagement politique que nous mettons en chacun de nos projets, tout simplement parce qu'il s'agit de savoir avec quelles règles nous voulons vivre ensemble sur les territoires que nous partageons.

Nous sortons de cette 1ère édition, riches de multiples possibilités de coopération, d’idées, de stratégies à construire ensemble. Il sera de la responsabilité de tous de donner corps à ces idées, dans un travail commun, que nous devrons poursuivre dans le cadre de la dynamique POP MIND qui a vocation à se répéter en 2015, et ce dès la rentrée.

Vous pourrez retrouver sur le site de POP MIND, d’ici fin août, les podcasts et synthèses des débats, ainsi qu’un espace ressources contenant les travaux et contributions de nos nombreux intervenants.

Merci à tous celles et ceux qui s’y sont investis, aux co-organisateurs des débats, et merci à nos intervenants venus de l’Europe entière.

FEDELIMA                                    LO BOLEGASON                         AVANT-MARDI                       Live DMA

 

 



Anciens éditos::
 
Retour sur la 1ère édition de POP MIND
22 Juillet 2014
Travailler dans le sens de l’intérêt général, concerner un large panel d’organisations des ...


Communiqué > FEDELIMA, Une nouvelle Etape !
21 Juillet 2014
Les adhérents réunis en Assemblée Générale 2014, le 9 juillet à Castres en amont de la ...


  Suivants >>