Edito:: La FEDELIMA, un engagement confirmé qui se poursuit !
Mardi 11 Fevrier 2014

Animée par une gouvernance, plus participative et ouverte, destinée à aborder par l’intelligence collective et la solidarité, les sujets de société et leurs pendants professionnels, la FEDELIMA a réuni son Assemblée Générale après dix mois d’un fonctionnement nouveau, le 21 janvier à Stereolux à Nantes.

Forts de leur capacité de mobilisation, du soutien exceptionnel témoigné par la Direction Générale de la Création Artistique et le Centre National des Variétés sur la fin de l’année 2013 et de l’intérêt pour la méthode mise en place et les chantiers engagés (Cf. Ossature d’activités et Perspectives 2014), les membres ont confirmé leur volonté de poursuivre, malgré une économie fragile et un contexte aussi difficile qu’incertain (Cf. Rapport moral du président).

Le développement d’une action fédérale plus rassembleuse et partenariale parait indispensable dans un contexte de profondes mutations. L’assurance d’un maillage dense et diversifié de lieux et d’initiatives en matière de musiques actuelles sur les territoires, impose une attention collective et une capacité de soutien et d’accompagnement constantes. Une lecture et une meilleure compréhension des lieux doivent pouvoir être données tant sur le plan artistique, culturel que social et économique, grâce à un travail au long court d’observation participative et partagée (Cf. Etudes), et de production de connaissances.  Tout ceci ne peut s’envisager sans relier les différentes énergies, les différentes structurations nationales, territoriales et thématiques.

La préoccupation d’une expression artistique et culturelle forte et diverses tant professionnelle qu’amateur est un enjeu majeur à un moment particulier de transformation des territoires qui par leur potentiel concentration technocratique et politique doivent pouvoir inscrire des processus de participation tels que les SOLIMA (Cf. Vade-mecum) pour assurer une démocratie active.

Le cap européen et international doit être maintenu. C’est pourquoi, la FEDELIMA poursuit son action non seulement via le  Live DMA  (Cf. Présentation en Anglais) mais aussi spécifiquement en direction des lieux et des acteurs des musiques actuelles pour avancer vers des coopérations et une appropriation plus importante des politiques mises en œuvre.

Le projet de loi d’orientation sur la création artistique et la relance via une possible transformation du Centre National des Variétés, d’un soutien à filière musicale dans son ensemble peuvent constituer des apports indéniables si les enjeux d’équité et de diversité sont présents.

La FEDELIMA continue de prendre une part active dans ce mouvement d’ensemble et donne dès à présent, rendez-vous les 9, 10 et 11 juillet à Castres en Midi-Pyrénées pour des journées professionnelles européennes qui traiteront en fil rouge des coopérations et des potentialités du numérique.



Anciens éditos::
 
La FEDELIMA, un engagement confirmé qui se poursuit !
11 Fevrier 2014
Animée par une gouvernance, plus participative et ouverte, destinée à aborder par l’intelligence ...


COMMUNIQUE FEDELIMA > Le fait fédéral, un objet d’intérêt général en difficulté !
10 Octobre 2013
Le cas de la FEDELIMA !La structuration des musiques actuelles est portée pour une grande part par des regroupements ...


  Suivants >>